Le début du Régime Sans Gluten, c’est pour demain

En effet, tout est prêt pour mettre en place réellement et définitivement le Régime Sans Gluten.

Mais aujourd’hui, pour remonter le moral de notre fils, son papa lui fait des crêpes. Eh oui, c’est bien papa qui fait les crêpes chez nous, cette fois-ci sans gluten, bien sûr !

Voici la recette

Pour une quinzaine de crêpes sans gluten :

Ingrédients :

  •  2 œufs,
  •  90 g de farine de riz blanche,
  •  110 g de Maïzena (fécule de maïs),
  •  2 cuillères à soupe d’huile,
  •  50 cl de lait,
  •  2 cuillères à soupe de Rhum,
  •  30 g de beurre,
  •  une pincée de sel.

Fouettez les œufs avec l’huile et incorporez la farine, la Maïzena et le Rhum.

Délayez avec le lait et mélangez bien jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse.

Laissez reposer la pâte au moins 1 heure.

 

Franchement, mis à part que la pâte doit cuire quelques secondes de plus, nous n’avons pas trop vu de différences avec les crêpes habituelles, pleines de gluten !

Nous nous sommes régalés.

Le plus remarquable, c’est que le sourire est revenu sur le visage de notre fils. Enfin, cet essai semble lui faire comprendre qu’il pourra, malgré tout, vraiment manger de nombreuses choses qu’il aime.

Le grand jour du Régime Sans Gluten est arrivé

Premier repas à amener pour la cantine.

Afin d’égayer son Régime Sans Gluten, j’ai choisi une jolie boîte compartimentée en plastique, sans bisphénol A, avec cuisse de poulet et riz, sauce au poivre, fromage et un berlingot de crème dessert vanille (Bio sans gluten).

Réactions de certains copains face à son repas : « Tu as trop de la chance avec ton repas ! »

Réponse mitigée de mon fils : « Aujourd’hui, c’est sûr, mais tu penseras à moi quand tu iras manger des hamburgers et des nuggets au fast-food ! »

Eh oui, cela n’est plus autorisé. Sauf si un jour, qui sait, ces enseignes proposent des menus sans gluten ! En attendant, il ne pourra en manger qu’à la maison préparés avec du pain à burgers et de la chapelure sans gluten.

 

Là, nous devinons des difficultés possibles lors de l’adolescence, quand il ira au lycée et qu’il risque d’être tenté d’aller avec les copains manger au fast-food ou autres sandwiches ou kebabs.

Il paraît, et cela se comprend, que c’est un des gros problèmes des ados Malades Cœliaques.

Mais bon, chaque chose en son temps, nous n’en sommes pas là. De plus, l’alimentation proposée évolue assez vite, car par chance, en plus de la Maladie Cœliaque qui se détecte davantage, le sans gluten est à la mode.

Nous comptons aussi sur le fait qu’il n’a que 12 ans et que d’ici là, son Régime Sans Gluten sera une véritable habitude de vie.

C’est pourquoi j’essaie de cuisiner au maximum selon ses envies, ses goûts et ses habitudes de façon à lui montrer qu’il peut manger quasiment ce qu’il veut, mais sans gluten.

 

Axstore Market