Le Régime Sans Gluten : comment se sont passés les 6 premiers mois?

Home/Sans Gluten/La Maladie Coeliaque/Le Régime Sans Gluten : comment se sont passés les 6 premiers mois?
Régime Sans Gluten

Le Régime Sans Gluten, comment se sont passés ces six mois ?

Je vais faire un point sur le Régime Sans Gluten mis en place depuis six mois, car notre fils ne doit plus manger de gluten du fait de la Maladie Cœliaque.

Comment s’est déroulée cette période pour lui et son entourage ?

Est-ce difficile de manger sans gluten ?

Comme c’est une question qui m’est souvent posée par des amis qui nous reçoivent à leur table ou qui pensent avoir aussi quelques soucis avec le gluten, je fais ce petit point.

Au début du Régime Sans Gluten

Au début, faire le Régime Sans Gluten nous a semblé presque insurmontable et nous pensions que les contraintes allaient être difficiles à gérer et les erreurs nombreuses.

En fait, seuls les 15 premiers jours ont été un peu complexes. Mais, ce n’est pas tant sur le plan alimentaire, car enlever les aliments au gluten n’est pas compliqué en soi, cela a plutôt été sur le plan organisationnel.

Je m’explique.

En premier, pour vous situer ces difficultés, je vous situe le contexte de cette période.

D’octobre à maintenant, nous fêtons 4 anniversaires, Noël et Jour de l’an. Les 2 premiers anniversaires sont fin octobre et début novembre, soit très proches du début du Régime Sans Gluten. Pour chacun de ces anniversaires, nous sommes une vingtaine. Je prépare à manger et Mémé et Tatie préparent le gâteau d’anniversaire à la crème pâtissière, sans gluten évidemment. D’autre part, des convives amènent aussi des plats, notamment pour l’apéro en complément de mes préparations : quiches, roulés à la saucisse…

Etant donné le nombre de personnes et le prix des produits sans gluten, tout n’est pas fait sans gluten. Et c’est là qu’il faut donc être très vigilant ! En préparant tout cela pour faire de belles présentations, dans l’euphorie et la précipitation inhérentes à ces événements, le manque d’habitude pour le Régime Sans Gluten aidant, quelques petites erreurs se sont glissées dans le programme, même si elles n’étaient pas « fatales » et ont été vite corrigées, autant en parler pour vous éviter de les commettre.

En présentant nos apéros, le premier plateau cake aux olives et lardons à la farine de maïs, donc sans gluten, s’est trouvé avec les roulés à la saucisse aussi sans gluten, super, tout concorde.

Deuxième plateau, les morceaux de quiches avec gluten accompagnent le cake au fromage avec gluten, super !

Comment faire déraper le Régime Sans Gluten ?

Mais arrivé le troisième plateau, quelqu’un a la bonne idée de vouloir y placer des morceaux de tout ce qui reste !!! Voilà que vont être gentiment mélangés les aliments avec et sans gluten ! La personne s’étant rendu compte de l’erreur a voulu tout trier et séparer les aliments. Surtout pas, c’est trop tard, tout s’est touché, le gluten se retrouve partout.

Heureusement que le premier plateau a été préservé sans gluten. Vite, nous le signalons à notre fils et aux autres pour qu’ils lui laissent suffisamment de quoi manger sur ce plateau.

Eh oui, ceux qui ne sont pas Malades Cœliaque mangent indifféremment les aliments avec ou sans gluten, mais il n’en va pas de même pour un Malade Cœliaque !

Je ne vous raconte pas toutes les anecdotes, mais quelques bourdes de ce genre ont pu être évitées, d’autres non.

J’ai constaté que bien souvent de telles erreurs sont du fait de gens bien intentionnés, peut-être un petit peu maniaques, qui ont toujours tendance à vouloir regrouper les choses pour ne pas utiliser plusieurs plateaux par exemple ou pour ne pas gaspiller. Du coup, par manque d’habitude certes, elles ne font pas attention que maintenant, nous devons être vigilants quant à la nature des aliments.

Vivre le Régime Sans Gluten, ce n’est pas qu’une question d’aliments

En dehors de l’alimentation, suivre consciencieusement le Régime Sans Gluten, c’est aussi entendre ce type d’étourderies de paroles qui peuvent déstabiliser :

  • « Tiens, prends du pain pour pousser » en lui tendant le pain traditionnel avec gluten.
  • « Tu peux me passer le pain s’il te plaît ? » demande-t-on à mon fils.
  • « Pourquoi tu ne prends pas un morceau de cette tarte, elle va se gaspiller ? » en montrant celle avec gluten.
  • « Maman, on peut aller chercher McDo s’il te plaît ? » dit son grand frère. « Oups ! J’avais oublié, excuse-moi. »

Autre exemple, petit dialogue cocasse avec de la famille :

  • « Viens déjeuner avec nous, je t’ai fait griller ton pain. »
  • « Super j’arrive. Tu as fait griller le pain au four ? »
  • « Non dans le grille-pain ! Tu veux du beurre et de la confiture dessus ?»
  • « Nondans le grille-pain ! Tu veux du beurre et de la confiture dessus ?»
  • « Non merci, je n’ai pas très faim. »
  • « Mais il faut bien que tu déjeunes ! Et c’est ton pain sans gluten. »
  • « Oui, mais le grille-pain, il a toutes les miettes du pain avec gluten ! »

Heureusement, du haut de ses 12 ans, mon fils pense à beaucoup de choses.

Mais, c’est tout de même qu’un enfant qui a fait somme toute qu’une « faute » en 6 mois.

Une erreur de parcours dans le Régime Sans Gluten

En fait, pendant les vacances de février, il a participé à un stage de théâtre.

Le premier matin, une pause « encas » est organisée avec des fruits, des boissons et des gâteaux, car c’est l’anniversaire d’une des participantes. Et là, dans la joie et la bonne humeur, voilà mon fils qui se délecte d’un morceau de gâteau plein de gluten !

« Oups ! » nous dit-il en rentrant à midi, « Je crois que j’ai fait une bêtise ce matin au théâtre. J’ai mangé un bout de gâteau avec gluten, est-ce que c’est grave ? »

Que dire ? « Non, bien sûr, ce n’est pas grave. C’est dommage pour les efforts faits jusque-là, mais essaie de faire attention quand tu es ailleurs. Porte des biscuits sans gluten pour les autres jours de stage. »

« Non, ne t’inquiète pas, je prendrai des fruits, mais ce matin je n’y ai pas pensé, car c’était un anniversaire et dans l’élan, j’ai oublié. »

Le Régime Sans Gluten au quotidien

Concernant le quotidien, ce n’est guère plus compliqué qu’avant. Certains aliments comme les pâtes, la farine, les biscuits et son pain ont été remplacés par les mêmes sans gluten.

Attention de les utiliser toutefois avec modération, car même s’ils ont très pratiques, surtout pour un enfant, ils sont chers et leur composition n’est pas forcément bonne pour la santé (index glycémiques élevés, additifs chimiques, etc.).

 Sinon, je cuisine davantage de riz, nouilles de riz, pommes de terre, maïs.

Question légumes, cela reste limité, il n’est pas très copain avec les légumes, surtout ceux d’hiver.

À vrai dire, pour les légumes, j’essaie le plus souvent possible d’en « cacher » dans mes plats.

Ainsi, je mets des petits morceaux de carottes, navets ou poireaux… dans les nouilles de riz, les viandes en sauce telles la daube, la blanquette, le poulet sauté…, mais je présente tout de même des légumes frais très souvent, même s’il en mange peu.

Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour     Résultat de recherche d'images pour          Résultat de recherche d'images pour

 

J’ai un peu plus utilisé la courge ou la citrouille : en soupe, purée et gratin, mais aussi pour alléger certains gâteaux à la farine de châtaigne. Il est vrai que cette farine est plutôt épaisse, lourde. Souvent j’ajoute des morceaux de pommes pour qu’il soit plus moelleux. Mais un jour, je n’en avais pas et je voulais aussi varier un peu. Et je me suis souvenue qu’avant je leur faisais des gâteaux d’Halloween à la citrouille, que j’avais au préalable creusé pour faire la tête d’Halloween.

C’est de là que m’est venue l’idée de mettre de la citrouille cuite et écrasée dans les gâteaux avec des morceaux de chocolat. (Recette.)

Les seules fois où le Régime Sans Gluten complique un peu les choses, c’est quand je n’ai pas eu le temps de préparer à manger ou quand tout le monde voudrait faire un peu relâche, de dire que l’on commande des pizzas ou que l’on passe chercher des burgers. Bien que pour les pizzas, j’en ai trouvé sans gluten toutes faites que l’on sort à l’occasion.

Pour conclure

Le Régime Sans Gluten au quotidien, c’est plus facile qu’il nous semblait. Même les parents de ses amis l’invitent sans souci.

Mais il faut tout de même rester sans cesse vigilant sur les produits achetés et toujours prévoir quelques aliments en réserve qu’il puisse amener justement pour aller chez ses amis. Par exemple, du pain et des biscuits sans gluten.

Nous reviendrons vers vous pour vous raconter son voyage scolaire de 4 jours à Venise et les préparatifs.

A bientôt.

 

 

 

 

 

Leave A Comment